Conditions d’admission

Nota bene

Pour parer à toute équivoque et dissiper un éventuel malentendu, un rappel s’impose.

Bien que la Fédération Wallonie Bruxelles, naguère Communauté française de Belgique, ne reconnaisse pas encore l’établissement et les titres de notre centre – pourtant, les démarches sont en cours depuis 2009 –, la formation de type universitaire est conforme aux exigences et prescriptions de la Convention de Bologne qui régit l’enseignement universitaire en Europe. Les autres niveaux de formation relèvent du règlement ad hoc du CUPEI. Ce, et il importe de bien le noter et de le répéter au risque d’en faire antienne, quoique que cet établissement et ses diplômes ne soient pas reconnus par la Communauté française de
Belgique.  

Les conditions d’admission aux études universitaires organisées au CUPEI varient selon le type des programmes choisi par le (la) candidat(e) étudiant(e). L’inscription et l’admission aux formations de type universitaire du CUPEI se fait en conformité avec le décret du 31 mars 2004. En effet, ce texte officiel définit l’enseignement supérieur et favorise son intégration à l’espace européen de l’enseignement supérieur. Conformément à ce décret, l’accès au 1er cycle des études supérieures est réservé aux étudiants titulaires d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur général, artistique, technique ou d’un titre scolaire belge ou étranger jugé légalement équivalent. Quant à l’admission aux formations non académiques, les exigences varient selon le type d’enseignements concerné.

Nota bene

Depuis la création du CUPEI il y a dix ans, le candidat apprenant est informé, dès son tout premier contact avec notre centre, de la non-reconnaissance par la Fédération Wallonie-Bruxelles des enseignements qu’il organise.   

(1) Filières d’études interculturelles, de missiologie et leadership, de théologie

  • Être détenteur d’un diplôme du secondaire supérieur, d’un titre scolaire équivalent, d’une attestation de succès à un des examens d’admission organisés par les établissements de l’enseignement supérieur ou par un jury de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette attestation donne accès aux études des secteurs des domaines ou des cursus qu’elle indique.
  • Remplir le formulaire d’inscription.
  • Payer les frais d’inscription et les frais scolaires.

(2) Enseignements non universitaires 

a) Service de cohésion sociale : soutien linguistique et espace de soutien aux jeunes en difficultés scolaires (niveau : 3e degré du secondaire)

Pour le volet « soutien linguistique », la seule condition est que le candidat apprenant prouve, lors de l’entretien préalable, qu’il est âgé d’au moins dix-huit ans et qu’il ne peut presque pas communiquer en français. Quant au volet « soutien scolaire », l’élève doit donner la preuve de la fréquentation d’une classe du 3e degré de l’enseignement secondaire.

b) Institut pastoral

  • Être détenteur d’un diplôme du secondaire supérieur, d’un titre équivalent, d’une attestation de succès à un des examens d’admission organisés par les établissements de l’enseignement supérieur ou par un jury de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette attestation donne accès aux études des secteurs des domaines ou des cursus qu’elle indique.
  • Il est à noter que cette formation ne conduit pas à l’obtention d’un titre académique. Aussi, le CUPEI peut-il admettre une personne qui ne dispose pas du titre scolaire requis à condition qu’elle soit recommandée par son église locale.
  • Remplir le formulaire d’inscription.
  • Payer les frais d’inscription et les frais scolaires.

c) Formation permanente des pasteurs

  • Être pasteur ou responsable d’église en fonction.
  • Remplir le formulaire d’inscription.
  • Payer les frais d’inscription et ceux de la session programmée.

d) École des pasteurs

  • Être membre d’une église locale.
  • Remplir le formulaire d’inscription
  • Être recommandé par son église locale.
  • Payer les frais d’inscription et les frais scolaires.